Les enseignants, les élus et les parents d'élèves se sont mobilisés devant le collège pour manifester ensemble le 25 juin 2019. Tout le monde savait qu’il n’y aurait plus que 3 classes de 5ème au lieu de quatre pour la prochaine rentrée du Collège Louis Pergaud. Mais lorsque l’information qu’une classe de 6ème est également menacée tombe, les parents d’élèves, enseignants et élus ont instantanément réagis.
Ils ont ensemble décidé de se rendre au Château de Bellevue à Yzeure le 27 juin dernier, afin de rencontrer Madame Suzel PRESTAUX, Directrice de l’académie des services de l’éducation nationale.

Selon les professeurs, cette suppression suppose des classes surchargées (30 élèves). Ceci complique la mise en place d’un suivi individuel, diminue la place des manipulations en sciences et en technologie... Ces conséquences sont d’autant plus problématiques que l’établissement accueille une classe Ulis (Unité locale d’inclusion scolaire) et de nombreux enfants issus de milieux défavorisés.

Monsieur le Maire Pascal Vernisse s’indigne « Il est déplorable de voir comment sont traités les collèges des zones rurales ». Ce point de vue est partagé par le conseiller départemental Alain Lognon et par Valérie Gouby présente en tant que suppléante du député Jean-Paul Dufrègne.

Madame la Directrice de l’académie reconnaît un « effet de seuil qui ne joue pas en faveur du collège de Dompierre cette année ». Elle précise que le fonctionnement dans le secondaire est différent de celui du primaire puisque l’on raisonne en « dotation d’horaires ce qui permet par exemple de mettre en place des dédoublements ». Madame la Directrice n’ignore cependant pas les difficultés et se dit prête à travailler avec le chef d’établissement en ce qui concerne les projets pédagogiques et les moyens à mettre en œuvre.